Cité Miroir

Lieu d’exception au service de la citoyenneté,
de la mémoire et du dialogue des cultures

Mercredi 08 Février 2023
20h

L’autogestion a vu le jour dans les années 1970 en Belgique, dans le prolongement de Mai 68 et des expériences françaises, notamment celles des montres Lip à Besançon.

Bien que timides et limitées à quelques secteurs, les tentatives se développent prioritairement au sein des Maisons Médicales. Inscrit dans la volonté d’une rupture avec la logique hiérarchisée du monde du travail et la participation de toutes et tous, ce mode de fonctionnement repose sur la prise de décision par l’ensemble du groupe.

L’autogestion est-elle un réservoir d’alternatives, dans le contexte de crises multiples que nous traversons ? Quelles difficultés majeures ces expériences rencontrent-elles face aux logiques économiques classiques ? L’autogestion permet-elle réellement d’éviter les écueils classiques des modes de fonctionnement habituels ?

 


INTERVENANTS


Antoinette Dumont - Animatrice de groupes sur le thème de l'économie sociale au sein de SAW-B, Fédération d'économie sociale. Elle y officie également en tant qu'accompagnante de collectifs agricoles dans leurs réflexions

Bruno Frère - Docteur en sociologie de l'EHESS et diplômé en philosophie (Paris I Panthéon-Sorbonne) et en sciences sociales (Universités de Liège et de Bruxelles). Il est également Directeur de recherches du FNRS en Belgique et Professeur à l'Université de Liège

Ludivine Faniel - Animatrice à l'asbl Les Grignoux, entreprise culturelle d’économie sociale visant à défendre les cinémas « minoritaires »

 

 


ORGANISTEURS


MNEMA et la Maison des Sciences de l'Homme de l'ULiège

Tarif

3€

Réservations