Cité Miroir

Lieu d’exception au service de la citoyenneté,
de la mémoire et du dialogue des cultures

Librairie

La librairie Stéphane Hessel a choisi la littérature, au sens large, comme outil de résistance, en se spécialisant dans les thématiques liées à la transmission de la mémoire, aux questions sociales, à la citoyenneté et au dialogue des cultures. La librairie gérée par Les Territoires de la Mémoire asbl propose aux visiteurs de La Cité Miroir une sélection de titres en lien avec la programmation. Ses rayons principaux sont l’histoire internationale des luttes pour la liberté, la Seconde Guerre mondiale, le dialogue des cultures et l’histoire des luttes sociales.

La Librairie Stéphane Hessel, c’est aussi un moyen de soutenir les projets menés à La Cité Miroir, auxquels reviennent entièrement les bénéfices des ventes. N’hésitez donc pas à y commander tous les livres que vous souhaitez.

    librairie@citemiroir.be | +32 (0)4 250 99 59

Ouverture

Mardi au vendredi 10h à 12h et de 12h30 à 17h30
Samedi et le 1er dimanche du mois 12h à 17h 

Fermeture

Les lundis, les dimanches (sauf le 1er du mois), les jours fériés et du 24 décembre au 3 janvier inclus

 

Les coups de cœur de nos libraires

 

Hibakusha

Olivier Cinna et Thilde Barboni. Dupuis, collection Aire Libre, 2017 – 16,50€

Hommage au Japon des années 40, « Hibakusha » - se traduisant par « les survivants de la bombe » - est une élégie graphique, célébration de l’amour et de l’éternité. Tout en subtilité, comme un haïku transposé en bande dessinée, il nous invite à l’été 1945 jusqu’à la catastrophe nucléaire que nous savons. Thilde Barboni et Olivier Cinna offrent ainsi une œuvre délicate, entre réalité et fiction.

 

 

 

 

 

Beverly

Nick Drnaso, Presque Lune, 2017 – 22€

Froid, intransigeant mais lucide, ce roman graphique au parti pris graphique peu banal est constitué de six récits imbriqués les uns dans les autres impliquant des individus de la classe moyenne américaine, ni riches, ni pauvres, ni heureux, ni malheureux. Nick Drnaso nous invite à un voyage au sein de la vacuité existentielle de ces banlieues sans histoires, consuméristes et désœuvrées.

 

 

 

Allemagne 1918 : une révolution trahie

Sebastian Haffner, Agone, 2018 – 12€

Novembre 1918 : l’auteur raconte la trahison du peuple allemand par les représentants du SPD (Ebert, Noske et Scheidemann). Par un double-jeu subtil, ils s’érigeront en figures de proue de la révolution pour mieux être capables de l’étouffer, jouant le rôle qui leur avait été assigné par le pouvoir impérial jusqu’à la fin de la révolte en janvier 1919. Cet épisode tragique de l’histoire allemande permet de comprendre un peu mieux les causes de l’accession au pouvoir d’un célèbre dictateur quelques 15 ans plus tard.