Cité Miroir

Lieu d’exception au service de la citoyenneté,
de la mémoire et du dialogue des cultures

Librairie

La librairie Stéphane Hessel a choisi la littérature, au sens large, comme outil de résistance, en se spécialisant dans les thématiques liées à la transmission de la mémoire, aux questions sociales, à la citoyenneté et au dialogue des cultures. La librairie gérée par Les Territoires de la Mémoire asbl propose aux visiteurs de La Cité Miroir une sélection de titres en lien avec la programmation. Ses rayons principaux sont l’histoire internationale des luttes pour la liberté, la Seconde Guerre mondiale, le dialogue des cultures et l’histoire des luttes sociales.

La Librairie Stéphane Hessel, c’est aussi un moyen de soutenir les projets menés à La Cité Miroir, auxquels reviennent entièrement les bénéfices des ventes. N’hésitez donc pas à y commander tous les livres que vous souhaitez.

    librairie@citemiroir.be | +32 (0)4 250 99 59

Ouverture

Mardi au vendredi 10h à 12h et de 12h30 à 17h30
Samedi et le 1er dimanche du mois 12h à 17h 

Fermeture

Les lundis, les dimanches (sauf le 1er du mois), les jours fériés et du 24 décembre au 3 janvier inclus

 

Les coups de cœur de nos libraires

 

 

 

 

 

La Tragédie brune 

Thomas Cadène & Christophe Gaultier. Les Arènes, 2018 – 20€

1934 : un reporter français, Xavier de Hauteclocque, publie La Tragédie brune, ouvrage dans lequel il dépeint un pays transfiguré par le nazisme. C’est ce premier témoignage rédigé à la suite d’un voyage en Allemagne en novembre 1933 qu’ont choisi de développer Thomas Cadène et Christophe Gaultier en une œuvre graphique aboutie tant sur le fond que sur la forme.

 

 

 

Le capitalisme expliqué à ma petite-fille
(en espérant qu’elle en verra la fin) 

Jean Ziegler, Seuil, 2018 -9,00€

Aujourd’hui, la dictature du marché a presque fini d’épuiser la planète ; l’accroissement des inégalités nous mène au repli identitaire et cette misère dont Victor Hugo disait qu’elle pouvait être détruite fait encore partie du quotidien. En une centaine de pages bien senties, Jean Ziegler explique et dénonce la lâcheté des politiques internationales et des leaders économiques mondiaux qui, peu à peu, réorganisent le monde selon leurs seuls intérêts.

 

 

 

 

 

Le dictateur qui ne voulait pas mourir 

Bogdan Teodorescu, Agullo, 2018 – 19, 95€

Satire impeccablement construite et présentée sous la forme d’un roman contre-utopique, « Le dictateur qui ne voulait pas mourir » offre au lecteur une mise en lumière des mécanismes dictatoriaux. Ainsi, par le biais d’une fiction originale, l’auteur construit une réflexion cynique et jubilatoire sur les rouages et les acteurs du pouvoir, sur les enjeux du système et la place du peuple.