Cité Miroir

Lieu d’exception au service de la citoyenneté,
de la mémoire et du dialogue des cultures

Vendredi 20 avril 2018
20h
Lieu : 
Espace Francisco Ferrer
Durée: 
1h20

Le 16 novembre 1980, vers 9h du matin, une femme est étranglée dans un immeuble parisien. Un fait divers commis dans un des lieux les plus prestigieux de la pensée française, l’École normale supérieure, par un des professeurs de l’établissement. Louis Althusser, célèbre philosophe français, a étranglé sa femme, Hélène. Le mobile ? Aucun.  Louis Althusser est reconnu « non responsable » de son acte, selon l’article 64 qui permet aux criminels atteints de démence de « profiter » de soins psychiatriques, plutôt que de suivre le circuit judiciaire et pénitentiaire habituel.

En 1985, il écrit L’Avenir dure longtemps, une autobiographie qui sera publiée après sa mort. Son besoin est vital : écrire cet avenir-là, c’est avant tout tenter de redevenir responsable de sa vie. Retrouver une identité. Être à nouveau un sujet devant le tribunal de ses lecteurs. « Le non-lieu est la pierre tombale du silence », y écrit l’intellectuel. Pourtant l’interrogation reste totale : pourquoi a-t-il tué Hélène ?

Meilleur Seul en scène aux Prix de la Critique 2016

Angelo Bison interprétant Althusser est au sommet de ses capacités scéniques. [ Christian Jade - RTBF ]

 

Du grand art !  [ Focus ]

 

Suivre l’époustouflant Angelo Bison dans ce parcours, c’est plonger dans la nuit noire, dans les ténèbres de l’âme humaine. C’est retenir son souffle et rester intensément au bord tandis que son personnage saute par-dessus le précipice, au cœur de sa propre folie.

[ Catherine Makereel - Le Soir]

 

D’après L’Avenir dure longtemps de Louis Althusser  | Adaptation et mise en scène Michel Bernard | Avec Angelo Bison | Scénographie Thomas Delord | Création Lumière et Vidéo Marie Kasemierczak | Musique Christian Coppin (The Social Sanity) | Assistant mise en scène François Saussus | Construction Benoît Francart | Régie Lily Danhaive | Producteur délégué Le Poème 2 | Remerciements à Olivier Corpet et François Boddaert | © Rudy Lamboray | L’Avenir dure longtemps / éditions Stock & Imec / 1992 - Le texte du spectacle est édité par Unités / nomade

 

 

 

 

 

Organisateur

Une programmation de l'asbl MNEMA

 

Tarif

Tarif jaune SANS ENFANT

plein tarif : 15€

Tarif réduit : 10€

Article 27

Réservations