Cité Miroir

Lieu d’exception au service de la citoyenneté,
de la mémoire et du dialogue des cultures

Vendredi 01 décembre 2017
20h
Lieu : 
Espace Francisco Ferrer
Public : 
Tout public

Le projet Ura (“pont” en albanais) combine la voix ancestrale de Maria Mazzotta et les mélodies rythmées du violoncelle de Redi Hasa.

De la collaboration musicale entre ces deux artistes atypiques émanent des émotions fortes. Maria Mazzotta passe avec une aisance naturelle des sonorités du sud de son Italie aux cadences balkaniques. Ses recherches méticuleuses et son approche extrêmement respectueuse des caractéristiques vocales des différentes cultures quʼelle étudie font de Maria Mazzotta une des voix les plus importantes des Pouilles et de la musique du monde.

Violoncelliste et compositeur, Redi Hasa naît à Tirana en Albanie, dans une famille de musiciens. Il commence lʼapprentissage du violoncelle à lʼâge de 7 ans, avant d’intégrer l’Académie de Tirana puis le Conservatoire de Lecce : le talent de Redi Hasa devient de suite une évidence dans le milieu de la musique des Pouilles.

Laissez-vous emporter par les histoires du sud de lʼItalie et des Balkans, des populations de la vieille Europe et des migrants de tous les temps et de tous les lieux.

 

Maria Mazzotta a chanté avec une voix déchirante d’émotion, de plus en plus désemparée telle une fenêtre désespérément close. La chanson était ancienne, la passion a été immédiate. [The New York Times]

Un duo de frissons. (…) Les cordes vibrantes de la voix et de l’archet ont réchauffé l’atmosphère tout en donnant au public la beauté de l’enchantement. [Livecity.it]

Les gais badinages et les complaintes poignantes du disque laissent présager un superbe concert. [Les Inrocks]

 

Violoncelle Redi Hasa | Voix et percussions Maria Mazzotta | ©GAETANO CARROZZO

 

Organisateur

MNEMA asbl  

 

 

 

 

 

 

 

 

Tarif

Tarif jaune

plein tarif : 15€

Tarif réduit : 10€

Tarif enfant : 6€

Article 27

Réservations