Cité Miroir

Lieu d’exception au service de la citoyenneté,
de la mémoire et du dialogue des cultures

Mardi 24 mars 2020
20h

Lieu : 
Espace Francisco Ferrer
Durée: 
1h25
Public : 
A partir de 14 ans

ANNULÉ - Conformément aux décisions du Conseil national de sécurité du 12 mars 2020, La Cité Miroir sera fermée au public dès le samedi 14 mars 2020 jusqu’au 3 avril 2020 inclus.

Ferdinando Camon s’entretient pour la première fois avec Primo Levi en 1982. Leurs conversations vont s’échelonner régulièrement jusqu’en 1986 (moins d’un an avant le suicide de Primo Levi). Deux écrivains, deux « arpenteurs de mémoire » : l’un est de culture chrétienne, l’autre a vécu, quarante ans plus tôt, l’expérience d’Auschwitz, en tant que juif.

Les échanges sont à la fois denses et fluides, quel que soit le sujet abordé (Auschwitz, évidemment, et l’Allemagne, celle de Hitler et celle d’aujourd’hui, mais aussi le Goulag de Soljénitsyne, l’acte d’écrire, le métier de chimiste...). La tension de la pensée naît entre les interlocuteurs du sentiment d’urgence qu’ils partagent l’un et l’autre : urgence de communiquer, urgence de transmettre.

En dépit de la gravité du débat, cela n’est jamais écrasant, jamais désespérant. Cela provient de l’ironie de Primo Levi, de ses qualités de conteur, de son amour du langage, mais plus encore de sa lucidité, de son intelligence toujours à l’affût, tolérante, sans compromis, chaleureuse sans sentimentalisme.

Créé en 1995, invité la même année au Festival d’Avignon, ce spectacle a tourné pendant plusieurs années après sa création. Depuis sa reprise en mars 2015, il a déjà été joué plus d'une soixantaine de fois. S’il a évolué dans sa forme, il est resté ce qu’il se voulait à l’origine : un travail de "passage de témoin". A l’heure où, inéluctablement, vont disparaître les derniers survivants de la Shoah, il propose une des réponses possibles (celle du théâtre) à la question qui se pose aux nouvelles générations (chez les créateurs notamment) : comment, désormais, transmettre ?

D’après « Conversations avec Primo Levi » de Ferdinando Camon - Éditions Gallimard 1991 | Production Théâtre de l’Imprévu - Cie Passeurs de Mémoires | Adaptation Éric Cénat, Gérard Cherqui et Dominique Lurcel | Mise en scène Dominique Lurcel | Interprétation Éric Cénat et Gérard Cherqui | Lumières Philippe Lacombe | Costumes Élisabeth de Sauverzac | © P. Lacombe

 

Simple, sobre, fort, intelligent. À ne pas manquer. [Le Figaroscope]

C’est magnifique parce que c’est d’une intelligence et d’une vérité humaine extraordinaire. [France Inter]

Dominique Lurcel célèbre avec justesse un vrai théâtre de la parole du témoin. Quasi documentaire. Impeccablement dirigés, les deux comédiens sont irréprochables. (…) La performance de Gérard Cherqui (…) a quelque chose d’hypnotisant. [Pariscope]

 

Organisateurs

Une programmation de l'asbl MNEMA dans le cadre du festival Corps de Textes du Théâtre de Liège | Avec le soutien des Territoires de la Mémoire asbl

 

 

Tarif

Tarif jaune SANS ENFANT

plein tarif : 15€

Tarif réduit : 10€

Article 27

Scolaire : 8 €

Réservations